Des ebooks suisses?  Gratuits? Les Bourlapapey ont le plaisir de présenter les livres numériques de la Bibliothèque numérique romande. Nous pouvons vous proposer aujourd’hui, en juillet 2014, 254 ebooks Notre domaine : la littérature suisse romande (d’expression française), et, sans esprit régionaliste, les régions voisines, France, Suisse, ou ailleurs. Nos livres vous sont proposés en téléchargement libre mais pour un usage non commercial (Ils peuvent évoluer : merci de nous signaler les erreurs que vous remarquerez).
Vous trouverez sous « liens » d’autres sites d’ebooks gratuits, partenaires, amis, et à www.noslivres.net un catalogue de  9’909 livres du domaine public. Vous pouvez participer à la fabrication de nos ebooks, votre aide est la bienvenue ! Bénévoles, soutenant la culture d’accès libre et gratuit, nous avons aussi et malgré tout besoin de vos dons, même modestes, que ce soit par virement bancaire ou par PayPal et cartes de crédit (ci contre en haut à droite). (Pourquoi ? En savoir plus…)

Trouver nos ebooks : À la page nos ebooks par nom d’auteur, OU par ordre chronologique en descendant dans cette page, OU par collections (Qu’est-ce qu’une collection ?) et avec notre « Nuage des auteurs » : menus ci-contre.

 PUBLICATIONS RÉCENTES :

Femmes artistes peintres à travers les siècles 2 - Christine Huguenin - Les Bourlapapey Bibliothèque numérique romande Nouveaux Contes danois 2 - Hans Christian Andersen - Les Bourlapapey Bibliothèque numérique romande La fée aux Miettes - Charles Nodier - Les Bourlapapey Bibliothèque numérique romande Le Tueur - Edgar Wallace - Les Bourlapapey Bibliothèque numérique romande

Christine Huguenin – Femmes artistes peintes à travers les siècles (tome 2) 19e et 20e siècle
Hans Christian Andersen – Nouveaux Contes Danois (1ère partie)
  (2ème partie)
Charles Nodier – La Fée aux Miettes

Édouard Chavannes – Du rôle social de la littérature chinoise
(éd. Chine Ancienne)
Edgar Wallace – Le Tueur

 Croquis Montagnards - T Combe - Les Bourlapapey Bibliothèque numérique romande Trilby - Charles Nodier - Les Bourlapapey Bibliothèque numérique romande Une Archéologue en Perse 1 - Jane Dieulafoy - Les Bourlapapey Bibliothèque numérique romande Choix de Textes - Alfred Jarry - Les Bourlapapey Bibliothèque numérique romande
Combe T – Croquis montagnards
Léopold de Saussure – Comment les Chinois conçoivent leur Civilisation et leur Empire (éd. Chine ancienne)
Charles Nodier – Trilby, Contes et ballades
Jane Dieulafoy – Une Archéologue en Perse 1ère partie (Tous les chemins mènent en Perse)
Alfred Jarry – Choix de textes
Erckmann-Chatrian – Histoire d’un conscrit de 1813 (éd. ELG)

Charles Didier – Chavornay
Alphonse Daudet – Tartarin de Tarascon (éd. ELG)

Journal Intime - Benjamin Constant - Les Bourlapapey Bibliothèque numérique romande En cassant les noix - Alfred Cérésole - Les Bourlapapey Bibliothèque numérique romande Chroniques - Marcel Proust - Les Bourlapapey Bibliothèque numérique romande Contes - Charles Perrault - Les Bourlapapey Bibliothèque numérique romande

Benjamin Constant – Journal Intime
Alphonse Daudet – Tartarin sur les Alpes (éd. ELG)
Louis Raymond – Les Mineurs de la Dent de Vaulion
Edgar Wallace – Les deux Épimgles

Alfred Cérésole – En cassant les noix

Voltaire – Nanine

J.-L. et M.-C. Danuser – Vivre avec un coeur réparé

Anna de Noailles – Les Innocentes ou la sagesse des femmes
Marcel Proust – Chroniques

Gustave Flaubert – Premiers Écrits

Charles Perrault – Contes (édition illustrée)
Johanna Spyri – Encore Heidi
Comtesse  de Manoury – Le roman de Violette
Gottfried Keller – Les gens de Seldwyla
Sarah Bernhardt – Ma double vie (partie 1)   (partie 2)
Félix Vallotton – La vie meurtrière

À PARAÎTRE PROCHAINEMENT :

Nouveaux Contes danois 3 - Hans Christian Andersen - Les Bourlapapey Bibliothèque numérique romande Des Histoires du Pays de Vaud - Alfred Cérésole - Les Bourlapapey Bibliothèque numérique romande Les Années d'apprentissage de Wilhelm Meister livres 1 à 4 - Johann Wolfgang von Goethe - Les Bourlapapey Bibliothèque numérique romande Jean-François-les-bas-bleus - Charles Nodier - Les Bourlapapey Bibliothèque numérique romande
Hans Christian Andersen – Nouveaux Contes Danois (3ème partie) – « Coups de cœur »
Alfred Cérésole – Des Histoires du Pays de Vaud – « Ici et à côté »
Jane Dieulafoy – Une Archéologue en Perse (2ème et 3ème partie) – « Coups de cœur »
Alexandre Dumas – La Marquise de Brinvilliers – « Coups de cœur »
Elisabeth Cleghorn Gaskell – Ruth – « Coups de cœur »
Goethe – Les Années d’Apprentissage de Wilhelm Meister (livres 1 à 4) et (livres 5 à 8)
Imagerie d’Épinal – Aventures, contes et  légendes – « Coups de cœur »
Anna de Noailles – La Nouvelle Expérience – « Ici et à côté »
Charles Nodier – Jean-François-les-bas-bleus et autres contes – « Ici et à côté »
Louis Noir – Surcouf – « Coup de cœur »
Édouard Rod – L’Ombre s’étend sur la Montagne – « Ici et à côté »
Edgar Wallace – Quelqu’un a tué – « Coup de cœur »

Femmes artistes peintres à travers les siècles 2 - Christine Huguenin - Les Bourlapapey Bibliothèque numérique romandeHuguenin Christine – Femmes artistes peintes à travers les siècles (tome 2) : «Au cours du XIXe siècle, le centre de la vie artistique se passe principalement à Paris. Le monde féminin de l’art évolue un tant soit peu. L’opinion publique commence à se démocratiser, mais les apparences sont encore trompeuses et le chemin semé d’embuches. Les préjugés restent tenaces vis-à-vis du travail artistique des femmes. De nombreuses académies de peinture leur ouvrent leurs portes, bien que le prix des cours soit plus élevé pour les femmes que pour les hommes. Petit à petit, certaines restrictions tombent, les femmes peuvent participer aux concours, s’initier à l’étude du nu d’après modèle vivant. Mais les femmes évoluent toujours dans un monde exclusivement masculin ; cette suprématie les pousse à lutter pour leurs droits, elles se rapprochent et s’entraident. Elles vivent ensemble dans des appartements afin de limiter les frais. Certaine louent leur propre atelier et sortent travailler en plein-air. Elles commencent également à pouvoir voyager à travers l’Europe sans avoir besoin de chaperon. L’influence financière et morale de leur famille est toujours importante. Mais, pour certaines d’entre elles, rester célibataire n’est plus un obstacle à leur carrière.

Au tournant du XXe siècle le monde de l’art, comme les écoles, sont toujours gérés par des hommes. Les femmes par obligation s’arrangent de cette formule, tout en s’émancipant encore d’avantage. Pour certaines, c’est en affirmant leur masculinité, quitte à mettre en avant leur homosexualité et leurs relations amoureuses. Pour d’autres, c’est l’avant-garde artistique masculine qui leur procure une visibilité dans laquelle elles s’engagent auprès d’un mari ou d’un amant avec enthousiasme en tant qu’artiste et muse. Cet environnement permet aux femmes d’entrer dans le monde de l’art, en leur offrant ainsi des perspectives d’expositions.

Si ces femmes artistes connurent, de leur vivant, une reconnaissance de leur travail, ce n’est pas pour autant qu’elles ne sont pas retombées dans l’oubli après leur disparition … » Christine Huguenin.

Téléchargements : ePubPDFPDF A5Kindle-MobipocketHTMLwordODT

Nouveaux Contes danois 2 - Hans Christian Andersen - Les Bourlapapey Bibliothèque numérique romandeAndersen Hans Christian – Nouveaux Contes danois (2ème partie) : Retrouvez votre esprit d’enfant et laissez-vous bercer par ces nouveaux contes enchanteurs, qui font parler bouteilles, bougies et pâquerettes. Objets inanimés, animaux, créatures de légende ou êtres réels, tous doivent se surpasser pour atteindre leur but et prétendre au bonheur. Mélangeant drôlerie et drame, le conteur nous emmène dans son monde imaginaire tour à tour tendre et candide, lourd et tragique, mais toujours émouvant et sincère.

Dans cette deuxième partie sont rassemblés de grands classiques, comme Le vilain petit Canard, Petite Poucette (toute petite fille née dans une fleur et qui va passer par des épreuves terribles mais qui finira par triompher et épouser le prince des fleurs) et Les Cygnes sauvages (des princes transformés en cygnes par leur belle-mère et qui verront la fin de leur maléfice grâce à leur petite sœur). Et dans le registre de l’humour, Les Habits neufs de l’Empereur et un conte moins connu, drôle et léger, Grand Claus et Petit Claus (où Petit Claus, un petit malin, réussit toujours à déjouer les mauvais tours de Grand Claus, « brute épaisse »). Tous ces contes ont été revisités maintes fois par Walt Disney, divers éditeurs pour enfants s’en sont emparés… Tous les ont édulcorés et simplifiés, parfois à l’extrême. Il est donc indispensable et urgent de se replonger dans ces originaux, magnifiques…

Téléchargements : ePubPDFPDF A5Kindle-MobipocketHTMLwordODT

La fée aux Miettes - Charles Nodier - Les Bourlapapey Bibliothèque numérique romandeNodier Charles – La Fée aux Miettes : L’histoire de Michel le charpentier nous entraîne peu à peu d’un cadre réaliste (Grandville, le Mont Saint-Michel et Greenock sur les côtes de l’Écosse) à un monde fantastique et onirique où les hommes de Man ont des têtes de chien, où une maison de poupée peut contenir des jardins où l’on s’égare et où, derrière le personnage de la vieille mendiante naine de Grandville, dite la Fée aux Miettes, s’évoque la figure de la princesse Belkiss, reine de Saba. Pour sauver la Fée aux Miettes, Michel part à la recherche de la  « mandragore qui chante »… Une quête insensée? Cette mandragore l’emportera-t-elle vraiment dans les airs avec une douce chanson? Ce glissement du réel au rêve peut-il ouvrir l’esprit à d’autres dimensions et d’autres êtres? Ou ne mène-t-il qu’à la folie? Michel nous narre son histoire depuis l’asile des lunatiques de Glasgow – mais est-il fou, dans le fond? C’est l’avis du célèbre médecin de Michel qui prescrit, pour ce lunatique, sinapisme, phlébotomie et poucettes.

Deux ans après son essai : « Du fantastique en littérature», Charles Nodier écrit dans la préface de « La Fée aux Miettes » : « Une histoire fantastique manquerait de la meilleure partie de son charme quand elle se bornait à égayer l’esprit sans rien laisser au cœur ». C’est ce que fait ce superbe conte poétique et triste. Malgré digressions, provocations, ironies ou morales, il est un manifeste pour l’imagination et l’émotion contre la froide raison « anatomique ». Il « ébranlera votre cœur »… Au prix de quelques « sacrifices à la raison » ?

Téléchargements : ePubPDFPDF A5Kindle-MobipocketHTMLwordODT

Du rôle social de la littérature chinoise - Édouard Chavannes - éd Chine AncienneChavannes Édouard – Du rôle social de la littérature chinoise : Emmanuel‑Édouard Chavannes, un sinologue français renommé, est né le 5 octobre 1865 à Lyon, d’une famille originaire de Charmoisy, à deux lieues au sud de Thonon. La religion réformée fut introduite dans cette région, en 1536, par les Bernois* et, à la fin du siècle, Charles‑Emmanuel de Savoie expulsa les protestants. Il est probable que parmi eux se trouvait Bernard Chavannes, qui aborda à Territet, dans la paroisse de Montreux, en 1602 et fut admis à la naturalisation. En descendent les membres actuels de la famille dont Édouard‑L., un botaniste lausannois et grand-père d’Édouard Chavannes.

Le texte que nous vous proposons est celui de sa leçon d’ouverture faite au Collège de France le 5 décembre 1893 : « Une littérature nous apparaît comme un ensemble de forces qui exercent une action puissante sur les esprits des hommes ; il importe de mesurer cette influence pour déterminer quel rôle elle joue dans l’immense concours de causes qui produisent un état social. C’est à ce second point de vue que nous considérerons les œuvres littéraires chinoises. […] Les Chinois paraissent bien avoir raison lorsqu’ils attribuent à leur littérature une influence moralisatrice. Les vertus essentielles que nous leur reconnaissons sont celles mêmes que leurs classiques exaltent le plus […]

Le loyalisme dont les Chinois font preuve, la vénération qu’ils ont pour leur souverain est d’accord avec cette théorie du droit divin de la monarchie qui est un des principaux éléments de leur philosophie de l’histoire. […] La famille n’est pas moins fortement constituée que l’État : elle repose aussi sur l’acceptation tacite d’une autorité supérieure, celle du père. Ici encore les faits et la littérature se répondent. On ne trouverait pas dans les classiques un seul texte qui excuserait l’adultère, pas un qui absoudrait le fils irrespectueux. Les rapports entre père et fils tels que nous les représente trop souvent Molière n’exciteraient chez un Chinois que l’indignation. […] Enfin chaque individu a été habitué, par les leçons mêmes qu’il a reçues dans l’école, à observer les règles d’une politesse minutieuse. […] Cet empire que les Chinois ont sur eux-mêmes est une des qualités qui frappent le plus un étranger. Tse Lou, disciple de Confucius, tombant blessé à mort sur le champ de bataille, rattacha la jugulaire de son casque pour expirer avec décence. […] L’histoire chinoise abonde en récits de beaux trépas inspirés uniquement par le désir qu’on a de ne pas déroger à ce qu’on se doit à soi-même. S’il est vrai que la vie ne soit que la méditation de la mort, il faut avouer que les livres qui rendent l’homme capable de se sacrifier avec une telle dignité sont bien aussi ceux qui sont le plus aptes à ennoblir son existence. La littérature chinoise, par sa diffusion, sa durée, son influence dans tous les domaines de la pensée et tous les actes de la vie, a donc été la grande éducatrice de la nation. »

Il est accompagné d’une biographie d’Édouard Chavannes écrite par Henri Cordier. (édité par Chine Ancienne www.chineancienne.fr. )

*Pour plus de détails sur l’occupation bernoise du Chablais savoyard, voir de James Fazy, Jean d’Yvoire au Bras de Fer (éd. de la BNR).

Téléchargements :  Du rôle social de la littérature chinoise : ePubPDFword
Biographie d’Édouard Chavannes par Henri Cordier : PDFword

Le Tueur - Edgar Wallace - Les Bourlapapey Bibliothèque numérique romandeWallace Edgar – Le Tueur : Luke Maddison, jeune et richissime financier s’apprête à épouser Margaret Leferre, son amie d’enfance. C’est alors que Rex, le frère de Margaret, se suicide. Dans un dernier message, il désigne Luke comme le responsable de ses revers. Margaret doit-elle le croire ? Et Danton Morell, l’ami de Margaret, ne manque pas une occasion, lui aussi, de noircir son fiancé. Pour Luke, cependant, la situation vire au cauchemar : pris au piège, il est ruiné, victime d’une agression dans les bas-fonds de Londres et confronté à la pègre locale. C’est alors qu’apparaît Haynes «le Tueur,» un voleur de bijoux. Son aide sera décisive, ainsi que celle de l’inspecteur Bird dit «Le Moineau», pour résoudre les mystères de cette affaire.

Un Wallace de bonne facture, issu du brouillard londonien et des ruelles étroites des bas quartiers…

Téléchgargements : ePubPDFPDF A5Kindle-MobipocketHTMLwordODT

Croquis Montagnards - T Combe - Les Bourlapapey Bibliothèque numérique romandeCombe T – Croquis montagnards, Trois nouvelles : Une jeune institutrice de 16 ans découvre sa classe dans un hameau des montagnes neuchâteloises. Sera-t-elle à la hauteur ? Ses débuts avec ses élèves et « Les bonnes Gens du Crozet » ne vont pas manquer de péripéties, sa réputation dût-elle en souffrir !

Mais que fait Napoléon Bourquin, le bourgeois, en s’installant à la Moutonnière, cette maison locative de si mauvaise réputation ? Pauvreté, marginalité et délinquance ne conviennent guère aux habitudes si rangées de ce vieux garçon ! La petite Trinette, dite Lune Rousse, va secouer les certitudes de ce « Monsieur Vélo »…

Marc Aubert, le peintre en excursion dans les alpages jurassiens, va rencontrer presqu’en même temps un taureau furieux, deux marmots fugitifs et un fromager irascible ! Lesquels seront-ils les plus dangereux ? Et quel est « Le secret d’Hercule » ?

Trois nouvelles des hauts neuchâtelois pleines de vie et d’anecdotes. Une redécouverte de la vie et des mots d’autrefois !

T. Combe est le pseudonyme d’Adèle Huguenin-Vuillemin. Née au Locle, en 1856, dans une famille d’horlogers, elle fut, elle aussi, institutrice à 16 ans. C’est pour compléter son revenu qu’elle se mettra à écrire à 21 ans, avec succès.  Elle séjournera à Londres puis à Paris. Revenue en Suisse, elle sera une écrivaine et conférencière renommée, chrétienne, féministe, militante contre l’alcoolisme. Elle adhérera, à 57 ans, au parti socialiste (favorable au suffrage féminin). Elle décède dans sa maison des Brenets à 77 ans en 1933.

Téléchargements : ePubPDFPDF A5Kindle-MobipocketHTMLwordODT

Nouveaux Contes danois 1 - Hans Christian Andersen - Les Bourlapapey Bibliothèque numérique romandeAndersen Hans Christian – Nouveaux contes danois (1ère partie) (édition illustrée) : Dans ces Nouveaux Contes Danois, on retrouve toute la beauté et la candeur des premiers contes. Les mondes féerique et humain se côtoient, se rejoignent et se mélangent. Andersen donne à nouveau la parole à des êtres inanimés, des animaux, des êtres légendaires ou même des êtres réels, qui doivent se surpasser pour atteindre leur but et prétendre au bonheur. Mélangeant drôlerie et drame, le conteur nous emmène dans son monde imaginaire tour à tour tendre et candide, lourd et tragique, mais toujours émouvant et sincère.

La Petite Sirène, fut un succès planétaire qui sera traduit en 160 langues. C’est un joyau de tendresse et d’enchantement, dont il faut absolument (re)découvrir le texte original !

Mais aussi Le Camarade de voyage, où Jean se confronte, grâce à l’aide d’un mystérieux compagnon, aux énigmes posées par une cruelle princesse. Le Sapin nous livre les désirs secrets d’un jeune arbre qui rêve d’être paré pour Noël; La Soupe à la Brochette, ou la quête cocasse de quatre souris pour trouver la recette de cette soupe mystérieuse. Cinq dans une cosse, ou les destins variés de cinq petits pois fraîchement écossés. L’Histoire d’une mère, poignant récit d’une mère qui brave la Mort pour sauver son enfant.

Tous ces contes ont été revisités maintes fois par Walt Disney, divers éditeurs pour enfants s’en sont emparés… Tous les ont édulcorés et simplifiés, parfois à l’extrême. Il est donc indispensable et urgent de se replonger dans ces originaux, magnifiques…

L’une des souris de La Soupe à la Brochette traduit ainsi le génie d’Andersen : Ma grand-mère, qui avait été curieuse dans sa jeunesse et avait souvent écouté ce qu’on lisait dans la bibliothèque, me dit que, d’après les plus savantes autorités, il y avait trois ingrédients pour faire un poète : de l’intelligence, de l’imagination et du sentiment

Téléchargements (2,5 – 2,7 Mo) : ePubPDFPDF A5Kindle-MobipocketwordODTHTML

Comment les Chinois conçoivent leur civilisation et leur empire - Léopold de Saussure - Chine ancienneSaussure Léopold de – Comment les Chinois conçoivent leur Civilisation et leur Empire :

« Comment les Chinois conçoivent leur civilisation et leur empire » est un cours essai exposant quelques-unes des idées que Léopold de Saussure développe dans ses livres d’astronomie, publié dans la «Revue scientifique» en 1895. Quelques extraits : « La civilisation chinoise est caractérisée par son homogénéité. À l’abri de toute influence extérieure, elle s’est développée au sein d’une seule et même race […]. Entourée de tous côtés par des peuples qui lui étaient inférieurs, [elle s’est] considérée, depuis les époques les plus reculées, comme d’une essence supérieure formant le noyau du Monde (Tchung Kouoh, le royaume du Milieu). Ils en conçurent toujours la civilisation comme absolue et la capitale comme le centre de l’univers. »

« Les revers militaires et la transformation des dogmes chinois […] produiront surtout une recrudescence de haine contre toutes ces innovations qui ont troublé la tranquillité de l’État depuis l’apparition des Européens [et] la chute de la dynastie tartare, très impopulaire. En sapant la conception fondamentale sur laquelle repose le vieil édifice de la civilisation chinoise, on pourrait en amener la chute peut-être assez rapide […] Sur les ruines des anciennes idées un nouvel état de choses pourra commencer à s’échafauder lentement. […] Le plus grand obstacle qui s’oppose à cette transformation importante […], c’est la conception de leur Empire telle que nous avons essayé de la présenter. » (édition Chine Ancienne : www.chineancienne.fr )

Léopold de Saussure (1866–1925) est issu d’une famille genevoise bien connue. Sinologue et astronome, il fut officier de la marine française. Pionnier reconnu de l’astrologie et de l’astronomie chinoise, il a publié ses travaux dans la revue « T’oung pao », et dans les « Archives des sciences physiques et naturelles » de Genève, en insistant sur l’ancienneté de l’astronomie chinoise et en l’opposant à l’astronomie babylonienne. Son œuvre majeure, ses réflexions, parurent à titre posthume dans « Les Origines de l’Astronomie Chinoise » (biographie inspirée de l’article de Wikipedia)

Téléchargements : ePubPDFword

Trilby - Charles Nodier - Les Bourlapapey Bibliothèque numérique romandeNodier Charles – Trilby ou la lutin d’Argail, Contes et Ballades : Trilby le lutin, avec son petit tartan de feu et son plaid ondoyant aux souffles des brises écossaises, ne manque ni de malice ni de joie : il aime à sauter par-dessus les ruisseaux ou caracoler sur le dos des chevaux. Apprécié des jeunes filles pour les rêves qu’il leur inspire, il pourrait être le follet désiré des palais des dames d’Argail et de Lennox. Mais il a choisi la maison de Dougal …et de Jeannie pour laquelle il éprouve un tendre sentiment : l’amour est-il possible entre une femme mariée et un follet, entre deux êtres aux destins si différents ?

Écrit par Charles Nodier à son retour d’un voyage en Écosse, inspiré des lochs et des montagnes comme de la démonologie de Walter Scott, Trilby est plus qu’une simple reprise du thème du diable amoureux. C’est un conte fantastique (voire de fantasy), magique et lumineux, un de plus beaux écrits de Charles Nodier qui fait exception parmi d’autres de ses récits, plus sombres. Populaire dès sa publication, Trilby inspira une ballade à Victor Hugo (À Trilby, lutin d’Argail, dans Odes et ballades, 1826). Tribly est suivi des Contes et Ballades : La Filleule du Seigneur, Une Heure ou la Vision, Le Tombeau des Grèves du Lac, Sanchette ou le Laurier Rose, Histoire d’Hélène Gillet

Téléchargements : ePubPDFPDF A5Kindle-MobipocketHTMLwordODT

Une Archéologue en Perse 1 - Jane Dieulafoy - Les Bourlapapey Bibliothèque numérique romandeDieulafoy Jane – Une Archéologue en Perse, Première partie : Tous les chemins mènent en Perse.

Marseille, février 1881. L’archéologue française Jane Dieulafoy (1851-1916) embarque avec son mari, ingénieur des ponts et chaussées, pour un fabuleux voyage exploratoire à travers la Turquie, l’Arménie, la Géorgie, l’Iran et l’Irak actuels. Leur but : étudier l’influence artistique de l’Orient sur l’art du Moyen Age. Leur périple durera plus d’une année et les amènera notamment à la cité antique de Suse, où ils pratiqueront les premières fouilles archéologiques européennes.

Elle voyage habillée en homme, cheveux coupés très courts. Elle tient un journal de bord, extrêmement détaillé et vivant. Tout l’intrigue et la fascine. Malgré les nombreux incidents, maladies et inconforts du voyage, elle garde intacts son sens de l’humour et son enthousiasme. Les anecdotes sont piquantes, et leur situation parfois périlleuse. Son matériel photographique intrigue et lui permet de rencontrer de nombreuses personnes dont elle fait le portrait, du simple muletier aux hauts personnages de la cour du Shah. Parlant le persan, elle obtient même la permission de pénétrer dans les « andaruns » (espaces privés réservés aux femmes dans les maisons persanes). Mais elle photographie également les monuments, les ruines, les costumes, les scènes de la vie quotidienne – un riche témoignage historique que les gravures de la présente édition rendent à merveille. La première partie de son Journal nous emmène de Marseille à Téhéran.

Téléchargements (env. 3,5 Mo) : ePUBPDFPDF A5Kindle-MobipocketwordODTHTML

Soutenir la BNR